Tribunal : Un imam au cœur d’une rocambolesque affaire de mœurs

« Je sais, en mon âme et conscience que si les gens que vous dirigez à la mosquée savaient ce que vous faisiez, ils n’allaient plus prier dans la mosquée que vous administrez » . C’est la cinglante flèche lancée par la représentante du parquet à l’imam A.D, pourtant partie civile dans une affaire de collecte illicite de données personnelles jugée hier devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. En effet, ce dernier avait porté plainte contre M.S.T avec qui il…sortait. M.S.T, née en 1987, profitait des moments de faiblesse de l’imam pour le filmer tout nu. Pire, la prévenue a commencé à faire chanter le plaignant en menaçant d’envoyer les images sulfureuses à son épouse et aux membres de sa famille. Alors que le parquet avait requis 6 mois dont 1 mois ferme, la prévenue a été condamnée à 3 mois avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :